LLJ
loading...

Road Trip en Bretagne

2 septembre 2020

Hello Hello !

Certains ont suivi mes aventures sur Instagram ( @le_lapin_jaune_photographies ) et savent déjà que j’ai passé de super vacances en Bretagne fin juin !

Je tenais à en faire un article sur le blog, pour montrer que l’on a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour voir des choses magnifiques. On a la chance de vivre en France, et c’est un pays plein de ressources. Et cette année, c’est donc en Bretagne que je me suis évadée, avec un van et en famille, pendant une dizaine de jours.

JOUR 1 : Nous avons d’abord mis le cap vers l’île de Noirmoutier, pour notre première étape. Cette île, j’y étais allée étant gamine, et j’en gardais un beau souvenir. Nous avons trouvé un camping rustique, calme et super chouette tout proche de la mer (camping de la Clère), et profité du beau temps pour faire une balade jusqu’à la plage des Dames et la plage de l’Anse Rouge.

JOUR 2 : Nous sommes partis en direction de Vannes. Nous avons mangé dans une crêperie très bonne, le genre de crêperie ou il y a plein de mamies dedans (gage de qualité ^^ ). Elle s’appelait Dan Ewen. Puis nous avons visité la ville. Il faisait très beau et très chaud (véridique) mais l’ambiance était très sympa.

Puis, nous avons tranquillement rejoint le camping Ker Eden, à Larmor Baden. Un super spot au bord de l’eau, et d’où nous sommes partis à pieds pour une balade assez longue mais très belle vers la plage des sept îles, en fin de journée, avec une lumière toute douce.

JOUR 3 : Nous nous sommes promenés le long de la rivière Ria d’Auray. Il y avait un cimetière de bateaux à Plunerey, les carcasses ne sont pas très intéressantes mais la balade est très chouette. Le soir, nous avons rejoint Quiberon (camping Beau Séjour, rustique, sympa, comme on aime, au calme), et profité d’un magnifique coucher de soleil sur la côte sauvage. Vraiment sublime. On peut y voir l’arche de Port Blanc, et le château Turpault.

JOUR 4 : A Saint Cado, il y a cette petite maison sur l’eau, si mignonne. Et un peu plus loin, au Magouër, un autre cimetière de bateaux. A midi, pique nique à Kerhervy face à la baie et… encore un cimetière de bateaux !

Dans l’après midi, nous sommes partis vers la pointe de Mousterlin, puis au phare d’Eckmülh, à la pointe de Penmarc’h. Il y avait de jolies algues multicolores et c’était désert. La Bretagne comme je l’aime. On a quitté le Morbihan, et il faut croire que les touristes sont restés là bas. Il commence aussi à faire moins beau et moins chaud au fur et à mesure qu’on se rapproche de l’ouest. Voila ce pour quoi j’ai signé ahah ! Fuir la canicule toulousaine pour se mettre au frais.

En fin de journée, nous sommes allés voir les rochers de Saint Guénolé. On en a vu des rochers pendant le séjour. Vous allez voir, c’est pas ce qui manque en Bretagne. Mais qu’est ce que c’est beau ces tas de cailloux !!

JOUR 5 : Direction la Pointe du Raz. Passage obligé chez Monsieur Papier, adorable papeterie et salon de thé, avec vue imprenable sur la mer. Je sirote un Breizh Cola, tout en dégustant une délicieuse pâtisserie maison. Je n’ai pas pris de photos, mais c’est une adresse à ne manquer sous aucun prétexte 🙂 Allez voir par vous même en cliquant ici.

Puis, dans la journée, nous avons fait des sauts de puce pour visiter la baie des Trépassés et la pointe de Brezellec.

En fin de journée, nous avons rejoint Douarnenez et le port du Rosmeur, puis Locronan, magnifique village très typique comme on les aime. Avec des roses trémières et des hortensias partout.

Nous avons passé la nuit à la plage de Trebeur (après Saint Anne La Palud). Ce qui est cool avec un van, c’est qu’on peut faire notre planning au fur et à mesure du parcours. On passe du temps aux endroits qu’on aime, on passe rapidement les coins trop touristiques et bondés de monde, on dort où on veut (mais souvent dans des campings, parce que le camping sauvage est compliqué sur les côtes bretonnes).

JOUR 6 : Le jour 6 est de loin mon préféré. Cette partie de la Bretagne est tellement magnifique… Se retrouver face à de si beaux paysages, cette eau turquoise et ces rochers sauvages… Je pourrais y aller tous les jours pour le restant de ma vie que je ne m’en lasserais pas. Il y a peu de touristes. Il faut dire qu’il fait froid (18° en plein été), et qu’on a souvent droit au crachin et au vent qui l’accompagne (on est à la pointe de la Bretagne). Mais voila, cela renforce toute la beauté de cette région. Ça contraste les couleurs et nous baigne dans cette ambiance si caractéristique de l’endroit. Nous voila donc à la presqu’île de Crozon : L’eau turquoise se trouve à la plage de l’ile vierge, uniquement accessible à pieds, repas dans le van à midi au Cap de la Chèvre, et les rochers pointus de dingo c’est la pointe de Pen Hir. Une claque offerte par la nature.

C’est beau hein? En fin de journée, nous sommes rentrés dans les terres, vers le Mont d’Arrée. Il y avait une chapelle sur le Mont Saint Michel (de Bretagne!), et le ciel chargé lui donnait un air théâtral très photogénique.

Ici, nous avons eu beaucoup moins de mal pour faire du « camping sauvage ».

JOUR 7 : Le matin, nous avons fait une balade autour du lac du Yeun Elez. Il y a des sentiers dans les marécages, c’est agréable de s’y promener.

Et parce qu’un voyage n’est pas un vrai voyage sans la visite d’un jardin, nous avons visité le jardin exotique de Roscoff l’après midi. Les plantes s’y plaisent beaucoup. Le jardin est disposé d’une manière telle qu’il coupe du vent et crée une sorte de micro climat propice aux variétés exotiques. En Bretagne. Qui l’eut cru?

JOUR 8 : Cette journée a été consacrée à la découverte de la côte de granit rose, à Ploumanach. C’était très beau. Très touristique aussi… Au point que ça pouvait en gâcher la visite. Trop trop trop de monde. Mais admirez. Ça valait la peine d’y aller quand même 🙂

JOUR 9 : On a repris la route. Après un arrêt à la sublime Abbaye de Beauport, nous avons poursuivi la route jusqu’au Cap Fréhel. Ai-je besoin de préciser encore une fois que c’était un magnifique tableau de la nature ?

JOUR 10 : On approche de la fin du séjour… Et je ne voulais pas partir sans avoir foulé les sentiers magiques de la forêt de Brocéliande ! On a fait deux balades très chouettes :

  • 4km autour du lac de Paimpont. Le sentier est très bien aménagé sous les arbres, avec des pontons, des rondins de bois, etc. J’ai pas de photos mais ça vaut vraiment la peine de s’y balader si vous êtes dans le coin.
  • 4km au Val Sans Retour, depuis Treheurentec. J’ai pas beaucoup de photos, mais voyez quand même qu’il y pousse des arbres en or ^^

En fin de journée, nous avons foulé les ruelles pavées du petit village de Josselin.

JOUR 11 : Quoi de plus beau pour finir le périple qu’un festival de photo? C’était à la Gacilly, et c’était vraiment chouette!

Je vous mets ici un lien vers le site du festival pour que vous puissiez retrouver tous les artistes.

Et voila, le périple s’arrête ici ! Si vous m’avez lue jusqu’ici et que vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire.

Pour conclure, je dirais que j’ai adoré cette escapade. Retrouver cette nature incroyable après des semaines de confinement, c’était génial. Nous avons pris toutes les précautions nécessaires pour respecter les consignes de sécurité, et ça s’est très bien passé. D’autant plus qu’on était assez indépendants avec le van, donc très peu de contact avec d’autres personnes.

A bientôt pour d’autres aventures !!

    Leave a comment